Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Retour aux chroniques

Dopamine et faim: quel est le lien?

Nutritionniste-diététiste à Trois-Rivières et Drummondville par Carole-Anne Godbout, Nutritionniste-diététiste

Dopamine et faim: quel est le lien? Imprimer cette page
Une nouvelle étude de l’Institut Max Planck a révélé le lien constant et permanent entre notre cerveau et notre système digestif. Cette étude a analysé plus spécifiquement le rôle de la dopamine.  

 

La dopamine est l’un des messagers chimiques (neurotransmetteurs) les plus importants pour le système de récompense au cerveau. Elle peut être libérée lorsqu’on atteint nos objectifs ou encore, lorsqu’on se met en action dans un but précis (par exemple, le désir de perdre du poids).  

Afin d’évaluer le rôle de la dopamine en lien avec la prise alimentaire, les chercheurs ont offert des laits frappés aux participants pour ensuite mesurer la libération de dopamine dans leur cerveau. Ils ont observé une première libération de dopamine dès la première gorgée puis une seconde lors de l'arrivée dans l’estomac.

Le désir particulier ou subjectif  d’un aliment aurait également un impact sur la façon dont notre corps répond. En effet, les participants qui avaient initialement envie de boire un lait frappé ont libéré davantage de dopamine à la première gorgée que les autres participants. Toutefois, une fois dans l’estomac, la libération de dopamine était moindre. Les chercheurs mentionnent qu'en absence de la deuxième libération de dopamine, nous pourrions continuer de manger jusqu’à ce que nous la recevions. 

Bref, notre système digestif serait en contact direct et constant avec notre cerveau et celui-ci utilise des stimuli de récompense pour contrôler notre désir/nos envies de manger.

 

Dans un contexte idéal, la dépense énergétique et la consommation de nourriture sont en équilibre constant. Cependant, l’alimentation répond à d’autres besoins, par exemple le plaisir et la récompense. Quand les signaux de récompense sont plus importants, nous mangeons plus que nécessaire, ce qui peut mener à une prise de poids sur le long terme. Davantage de recherche est nécessaire pour évaluer si le contrôle de libération de dopamine pourrait avoir un impact sur la prévention de l’obésité.

 

Traduction libre de https://neurosciencenews.com/dopamine-eating-behavior-10464/    

Article source
Thanarajah SE, Backes H, DiFeliceantonio AG, et al. Food intake recruits orosensory and post-ingestive dopaminergic circuits to affect eating desire in humans. Cell Metabolism 2019; 29: 1-12.

Montréal et les environs 514-990-7128
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple

zz