Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
L'axe intestin-cerveau et la santé mentale: quoi de neuf? Prenez rendez-vous


Imprimer cette page
Retour aux chroniques

L'axe intestin-cerveau et la santé mentale: quoi de neuf?

Marlène Bouillon, Ph.D. par Marlène Bouillon, Dt.P., Ph.D., Nutritionniste-Diététiste et docteure en physiologie/endocrinologie, Vice-présidente aux opérations et directrice scientifique

L'axe intestin-cerveau et la santé mentale: quoi de neuf?

Nous vous avions parlé dans une chronique antérieure du rôle du microbiote chez l'humain dans la dépression et l'anxiété.

La nutrition étant une science en constante évolution, il est venu le temps de voir ce que la science a de nouveau à nous apprendre sur cette thématique.  

Tandis que les Bacteroidetes et Firmicutes représentent environ 90 % des microorganismes qui composent le microbiote intestinal d'un adulte, des études (ici et ici) ont mis en lumière que les individus atteints de dépression sévère auraient des microbiotes moins diversifiés et moins riches. C'est l'abondance des phyla Bacteroidetes, Firmicutes, Proteobacteria et Actinobacteria qui serait davantage affectée.   

Fait à noter, un niveau de stress psychologique élevé favorise la production accrue de cortisol, ce qui augmente la perméabilité intestinale.

De plus, il importe de se souvenir que le microbiote intestinal alimente le cerveau en nombreuses molécules, dont des neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine, acétylcholine, noadrénaline, GABA et endocannabinoïdes).  Ceux-ci sont impliqués dans l'humeur, la motivation, la mise en action, le désir de récompense, etc.

Enfin, le nerf vague connecte directement l'intestin au cerveau et lui achemine des informations qui sont traitées de façon inconsciente à tout moment.

Ce qui a amené le Dr Guillaume Fond, l'un des auteurs des études citées, à affirmer:

«Prendre soin de son intestin est donc indispensable au fonctionnement du cerveau et au bien-être mental. Un cerveau perturbé va en effet être plus vulnérable à l’anxiété, à la dépression, aux troubles du sommeil et à la baisse des performances cognitives. »

Or, l'alimentation peut moduler le microbiote intestinal!

Par exemple, le Dr Fond mentionne que plusieurs méta-analyses permettent de soutenir que la consommation de légumes & fruits ainsi que l'alimentation méditerranéenne auraient un effet préventif, voire à portée curative sur l'anxiété et la dépression.


La piste des probiotiques et...
Selon une revue systématique et des méta-analyses, la prise de probiotiques aurait permis de réduire le stress perçu chez des participants sans pour autant modifier les taux de cortisol. D'autres méta-analyses ont conclu, quant à elles, à l’efficacité des probiotiques dans la dépression (Goh K, 2019, El Dib R, 2021).

En 2022, le CANMAT (Canadian Network for Mood and Anxiety Treatment Taskforce) a même suggéré, dans ses recommandations pour le traitement des troubles anxieux, d'ajouter des probiotiques, de la vitamine D, des acides gras oméga-3 et du zinc à l'arsenal thérapeutique classique.



En espérant que cette chronique scientifique aura su vous éclairer. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec l'un.e de nos nutritionnistes si vous avez besoin d'aide pour optimiser votre santé intestinale et mentale.

Partout au Québec 514-990-7128 418-317-1288
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple