Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Comment l'alimentation peut vous aider avec les migraines Prenez rendez-vous


Imprimer cette page
Retour aux chroniques

Comment l'alimentation peut vous aider avec les migraines

Marlène Bouillon, Ph.D. par Marlène Bouillon, Dt.P., Ph.D., Nutritionniste-Diététiste et docteure en physiologie/endocrinologie Vice-présidente aux opérations et directrice scientifique de NutriSimple.

Comment l'alimentation peut vous aider avec les migraines

La cause exacte des migraines n’est pas connue et peut différer selon les individus et le type de migraines. On avance la prédiposition génétique, surtout pour les migraines avec aura. Environ 15 % de la population mondiale a été atteinte de migraines à un moment ou l’autre de sa vie. Les femmes sont davantage touchées que les hommes, mais les enfants ne sont pas épargnés. Certains aliments, boissons ou additifs alimentaires pourraient contribuer au déclenchement des migraines. C’est à ce moment qu'une consultation avec un.e diététiste-nutritionniste clinicien.ne pourrait faire une différence...

Découvrez ci-dessous les aliments susceptibles de déclencher des migraines chez les personnes à risque. Il s’agit d’une liste non-exhaustive et tous les aliments mentionnés ont été auto-rapportés par les gens souffrant de migraines. Aucune étude ne peut valider, à ce jour, que ces aliments déclenchent réellement des migraines.

  • L'alcool : en particulier le vin rouge, la bière et le xérès;
  • Sulfites : fruits séchés, légumes en conserve/marinés, soupes en conserve, confiture, vin et bière;
  • Caféine : café, thé, boisson énergisante, boisson gazeuse de type cola, chocolat;
  • Tyramine : fromages vieillis, charcuteries, produits à base de soya (miso, sauce de soya surtout), noix, avocat très mûr, olives, tomates, oignons, gourganes;
  • Chocolat;
  • Glutamate monosodique (MSG) : sauce soya, attendrisseur de viande, vinaigrettes, etc.;
  • Nitrites : charcuteries surtout;
  • Édulcorants artificiels : aspartame et sucralose.

De plus, sauter un repas, déjeuner plus tard le matin et un état de déshydratation sont également susceptibles de déclencher des migraines.

Si vous pensez que certains de ces aliments provoquent vos migraines, notez dans un journal alimentaire les aliments consommés lors des journées migraineuses. Sachez que la réaction peut même survenir jusqu’à 12 à 24 heures après l’ingestion de l’aliment. À considérer lors de la tenue de votre journal alimentaire et des symptômes.

Il est préférable de procéder par élimination progressive que de tout éliminer en bloc. D'ailleurs, on suggère de ne pas appliquer d'emblée d'alimentation sans gluten et/ou sans lactose devant la faiblesse des évidences. Votre diététiste-nutritionniste pourra vous accompagner dans la démarche et ainsi éviter les restrictions inutiles.

Finalement, sachez que certains nutriments/molécules/suppléments auraient des effets potentiellement bénéfiques sur les migraines :

  • Magnésium : légumes verts foncés, flétan, algues marines, germe de maïs, cacao en poudre, germe de blé, amandes, noix de cajou, fèves de soya, noix, gruau, pomme de terre, arachides et beurre d'arachide. Selon la littérature scientifique, chez l'adulte, la prise quotidienne d'un supplément de 600 mg de magnésium aurait des effets bénéfiques pour la migraine épisodique, avec des effets secondaires limités. Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l’adulte.
  • Vitamine B2 (riboflavine) : produits céréaliers à grains entiers ou enrichis, volaille, mollusques, légumes verts feuillus, produits laitiers, œufs, noix et graines. La prise chaque jour de 400 mg de riboflavine sous forme de supplément aurait des effets bénéfiques pour la migraine épisodique, avec des effets secondaires limités. Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l’adulte.

  • Coenzyme Q10 : cœur et foie d'animaux, huile de soya, huile d'olive, huile de pépins de raisin, viande rouge, noix, persil. La prise chaque jour d'un supplément de 300 mg de CoQ10 aurait des effets bénéfiques pour la migraine épisodique, avec des effets secondaires limités. Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l’adulte.
  • Vitamine E: en supplément, à court terme, à des doses de 400 Ui/jour, elle semble diminuer l'intensité de la douleur et de l’incapacité fonctionnelle liée à celle-ci, de la phono-photophobie et des nausées dans le cas de migraines cataméniales (migraines menstruelles associées à une augmentation des niveaux de prostaglandines dans l'endomètre). On soupçonne que cela serait lié à son effet anti-prostaglandines.

 

Site d'intérêt: Inserm.fr

Sources

American Migraine foundation 
Today's Dietitian 
Produits naturels contre la migraine: quelles sont les preuves?

Partout au Québec 514-990-7128 418-317-1288
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple