Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Activité physique: parce qu'entraîner son cerveau pourrait atténuer le risque de dépression ! Prenez rendez-vous


Imprimer cette page
Retour aux chroniques

Activité physique: parce qu'entraîner son cerveau pourrait atténuer le risque de dépression !

Marlène Bouillon, Ph.D. par Marlène Bouillon, Ph.D., Nutritionniste-Diététiste et docteure en physiologie/endocrinologie

Activité physique: parce qu'entraîner son cerveau pourrait atténuer le risque de dépression !

FAIT 
En présence de dépression, on observe un taux anormalement bas de sérotonine, un neurotransmetteur qui est souvent présenté comme « l'hormone du bonheur ». En effet, la sérétonine est essentielle à la régulation de l'humeur, de l'anxiété, de l’appétit et du sommeil.

 

Lorsque pratiquée sur une base régulière, l’activité physique favorise la synthèse de la fameuse sérotonine. L’activité physique exercerait même un effet naturellement comparable à celui des antidépresseurs!

 

LA SCIENCE DERRIÈRE...
En 2006, une vaste étude réalisée à Amsterdam sur 19 288 sujets suivis pendant onze ans avait permis de mettre en lumière que les individus qui pratiquaient une heure et plus d’exercice par semaine étaient en moyenne moins anxieux, moins déprimés, moins névrosés. Le mécanisme était toutefois inconnu.

Depuis, on a découvert que la contraction musculaire prolongée entraîne une libération de tryptophane (acide aminé) par le muscle (1) et le foie (2). Lorsqu'il traverse la barrière hémato-encéphalique (protège le cerveau), cet acide aminé favorise la synthèse de sérotonine (3).

 

CE QUE DIT LA SCIENCE ENCORE...
Selon une méta-analyse de 2019, l'activité physique, par l'entremise de mécanismes biologiques et psychologiques pourrait exercer un effet antidépresseur et atténuer les symptômes de dépression.

De même, dans une autre méta-analyse publiée en 2018 dans JAMA Psychiatry, on observe que les personnes qui font de la musculation de 2 à 3 fois par semaine rapporteraient une réduction significative de plusieurs symptômes dépressifs, comme l’humeur maussade, le manque d’intérêt et le sentiment d’inutilité. Or, ce sont ces individus qui sont de moins bons répondeurs aux antidépresseurs. L'effet ne dépendrait ni de l'intensité ni de la durée des exercices. Autrement dit, l’exercice en soi est suffisant pour générer des effets positifs sur l’humeur.


On s'active régulièrement dès maintenant pour un capital bonheur optimal!

 

Ces conseils ne remplacent pas la médication prescrit par votre médecin. Si les symptômes de dépression persistent ou s'aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin.

 

Sources:
Exercice et bienfaits sur le cerveau
Comment l'exercice physique booste nos capacités mentales  (aussi source de l'image)

Association of efficacy of resistance exercise training with depressive symptoms: meta-analysis and meta-regression analysis of randomized clinical trials. JAMA Psychiatry 2018;75:566-576.

Physical activity and depression: Towards understanding the antidepressant mechanisms of physical activity. Neuroscience and Biobehavioral Reviews 2019;107:525–539.

 

Partout au Québec 514-990-7128 418-317-1288
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple