Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Retour aux chroniques

Notre nutritionniste-diététiste vous renseigne sur l'obésité

Marlène Bouillon, Ph.D. par Marlène Bouillon, Ph.D., Nutritionniste et docteure en physiologie/endocrinologie

Notre nutritionniste-diététiste vous renseigne sur l'obésité Imprimer cette page

Notre nutritionniste-diététiste vous renseigne sur l'obésité

Selon de récentes études, un tour de taille élevé augmente les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète et de mortalité, et ce, tant chez les personnes ayant un IMC santé que chez les obèses.

Une méta-analyse de 11 études publiée dans Mayo Clinic Proceedings, ce qui représente au final environ 600 000 individus, révèle que chez les femmes, chaque augmentation de 5 cm du tour de taille se traduirait par une augmentation de 7% du risque de mortalité comparativement à 9% chez les hommes.  Même si l’IMC est presque normal, si le tour de taille dépasse les limites établies pour le risque de santé, il est primordial de diminuer son tour de taille.  Un tour de taille élevé peut être risqué en raison de l'impact sur les organes internes, car cela se traduit par une sécrétion plus élevée de cholestérol, d'insuline et de molécules inflammatoires pouvant mener au diabète, aux maladies cardio-vasculaires, au cancer et autres pathologies.

Voici un tableau pour vous aider à évaluer et comprendre les risques d'un tour de taille élevé.Il est plus important de mesurer son tour de taille que de se peser sur une balance.

Tour de taille Homme Femme
Tour de taille souhaitable: < 94 cm (37 pouces) < 80 cm (32 pouces)
Tour de taille pour lequel le risque de développer des problèmes de santé est accru: plus de 102 cm (40 pouces) plus de 88 cm 

 

Selon une étude sur une période de 33 ans réalisée au Danemark et publiée récemment dans British Medical Journal Open 2013, les jeunes hommes obèses ont quatre à huit fois plus de risque de développer une maladie si aucune démarche de saine gestion du poids n'est mise de l'avant.

Voici 5 constats de cette étude :

  1. 48 % des sujets obèses (IMC = 30 kg/m2) avaient reçu un diagnostic de diabète de type 2, d'hypertension, d'infarctus, d'AVC, d'embolie thromboveineuse ou sont décédés avant l'âge de 55 ans comparativement à 20 % chez les sujets de poids normal (IMC 18.5 à < 25 kg/m2); 
  2. Les sujets obèses avaient quatre fois plus de risque d'avoir une embolie thromboveineuse que leurs pairs de poids normal; 
  3. Les sujets obèses présentaient huit fois plus de risque de souffrir de diabète de type 2 et deux fois plus de risque de souffrir d'hypertension, d'infarctus ou de mortalité; le lien obésité et diabète de type 2 est le plus fort parmi les situations mentionnées; 
  4. Chaque augmentation de 1 kg/m2 d'IMC élève le risque d'environ 5 % pour l'infarctus, 10 % pour l'hypertension et l'embolie thromboveineuse, et 20 % pour le diabète de type 2; 
  5. Les enfants obèses voient leurs risques de maladies cardiométaboliques diminués si l'obésité est corrigée avant l'âge adulte, mais ce n'est pas le cas pour les jeunes adultes qui font de même au cours de leur vie adulte.

Sources:

Schmidt M, Johannesdottir SA, Lemeshow S, et al. Obesity in young men, and individual and combined risks of type 2 diabetes, cardiovascular morbidity and death before 55 years of age: a Danish 33-year follow-up study. BJM open 2013;3:e002698. doi:10.1136/bmjopen-2013- 002698

Montréal et les environs 514-990-7128
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple