Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Retour aux chroniques

Pourquoi est-il préférable de ne pas aborder le sujet du poids avec les enfants...

Marlène Bouillon, Ph.D. par Marlène Bouillon, Ph.D., Nutritionniste et docteure en physiologie/endocrinologie

Pourquoi est-il préférable de ne pas aborder le sujet du poids avec les enfants... Imprimer cette page

Lorsque j’ai reçu ce mandat, de nombreuses images et expériences me sont revenues en tête : mon cours universitaire « Obésité » avec la nutritionniste et chercheure à l’INAF Simone Lemieux, ma mère, notre clientèle, un article paru récemment sur le web (How to talk to your daughter about her body, step one: Don't talk to your daughter about her body, except to teach her how it works.), etc.

Je suis fille d’une mère obèse depuis sa vie de jeune femme. Ma mère est décédée d’un cancer du sein généralisé relativement tôt dans ma vie, mais une des dernières choses qu’elle a dit, alors que nous étions seules dans sa chambre de centre hospitalier, est restée gravée depuis ce temps dans ma mémoire : « au moins, je vais mourir mince ». Que de souffrances cumulées au fil du temps exprimées dans ces quelques mots alors qu’elle était sur le point d’emprunter un autre chemin après cet épisode souffrant !

Ma mère a veillé durant sa présence à mes côtés à me tenir un discours positif, non pas sur mon apparence, mais sur ce que j’étais à ses yeux :

tu es notre source de bonheur

tu es généreuse

tu as une belle plume

tu es intelligente

tu as un bon sens de l’humour, etc.

 

Aucun commentaire sur mon poids à la prépuberté, même si je l’avais vue pleurée certains soirs où elle se rendait à sa rencontre hebdomadaire dans le cadre d’un régime à la mode où l’on pesait les gens devant tout le monde pour « juger de leur réussite »... Mon père, un homme mince, voire maigre, adorait les rondeurs féminines, et tout ce que je voyais dans ses yeux lorsqu’il regardait ma mère, c’était de l’admiration et de l’amour inconditionnel. C’est d’ailleurs dans cet amour et ce respect de la différence que j’ai bâti mon identité, ma vision de soi et de l’autre. Mes enfants n’ont pas connu leur mamie, mais ils l’ont découvert au travers de moi et des photos, et pour eux, c’était une mamie d’amour et inspirante.

Pourquoi je vous raconte tout cela ?

Parce que j’exerce une profession où les gens sont trop souvent dans une quête perpétuelle de minceur. Or, celle-ci est fréquemment synonyme, dans leur tête, de bonheur. Qui plus est, ce bonheur est proportionnel, selon eux, au poids affiché sur la balance, et ce, depuis l'enfance ou l'adolescence. Des enfants arrivent ainsi dans nos bureaux, sans trop savoir pourquoi, et ils apprennent qu’ils sont « trop gros ». Jusqu’à cette étiquette, ils n’étaient que des enfants heureux... À l’opposé, on reçoit aussi ceux qui sont stigmatisés, victimes de harcèlement quotidien sur leur apparence, pour qui les mots deviendront probablement des maux à l'âge adulte si on n’intervient pas sur l’entourage et auprès du jeune lui-même.

Même si ce ne sont pas des commentaires directs, souvenez-vous que les enfants sont des éponges... Notre discours à l’égard de notre apparence, de certaines parties de notre corps, de nos talents, les régimes à répétition, tout cela agit comme la fumée secondaire de la cigarette  : l’exposition répétée cause des dommages!

Valorisez vos enfants, bougez avec eux que pour le plaisir, prenez le temps de vous asseoir ensemble à l’heure des repas, écoutez-les pour comprendre leurs inquiétudes et leurs passions, aidez-les à devenir des adultes ayant une estime de soi solide et une vision positive de la diversité corporelle. Une relation positive avec son corps est un cadeau précieux à faire à son enfant.

Et pour ceux qui croient qu'on devrait tout de même parler du poids aux enfants par peur de problèmes de santé, considérez ceci: les enfants en surpoids peuvent souffrir de dépression et toutes les situations énumérées plus haut peuvent amener un enfant à manger plus. Il faut donc identifier les facteurs stressants sous-jacents au surpoids chez un enfant, et ce, autant en tant que professionnel de la santé que parent.

Consultez une nutritionniste afin d'aider votre famille à instaurer de saines habitudes de vie en mettant l'accent sur l'estime de soi, de saines habitudes alimentaires et de l'activité physique régulière. Le tout dans le plaisir, parce qu'être un enfant devrait rimer avec bonheur !

Montréal et les environs 514-990-7128
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple