Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Retour aux chroniques

SYNDROME DE L’INTESTIN IRRITABLE (SII) ET NUTRITION

Marlène Bouillon, Ph.D. par Marlène Bouillon, Ph.D., Nutritionniste et docteure en physiologie/endocrinologie

SYNDROME DE L’INTESTIN IRRITABLE (SII) ET NUTRITION Imprimer cette page

Notre conseillère scientifique fait le point sur cette condition et la recherche

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est un trouble fonctionnel du tractus gastro-intestinal caractérisé par des douleurs abdominales, crampes, ballonnements et flatulences. Les symptômes sont associés à une perturbation de la défécation et une modification de la consistance et/ou de la fréquence des selles. Il touche 13 à 20 % de la population mondiale (dont environ 5 millions au Canada), et il est 1.6 fois plus fréquent chez la femme que l’homme, sauf en Inde.

Entité clinique distincte, le diagnostic de SII en est un d'exclusion de la maladie cœliaque, des maladies inflammatoires de l'intestin, etc. Toutefois, il peut se surajouter à la maladie cœliaque, à la pullulation bactérienne (SIBO) et à l'endométriose. Les hypothèses quant à l'étiologie (cause) vont de la perturbation du système nerveux entérique à des infections en passant par des événements stressants de la vie, voire la dysbiose.

 

SOUS-GROUPES SELON LES CRITÈRES DE ROME IV

On note une répartition assez similaire entre les trois types :

  • SII avec constipation prédominante (SII-C) : surtout chez les femmes
  • SII avec diarrhée prédominante (SII-D) : surtout chez les hommes
  • SII avec alternance constipation-diarrhée (SII-M)

CARACTÉRISTIQUES

  • Âge d'apparition et intensité des symptômes varient
  • Symptômes apparaissent de façon épisodique
  • Microbiote diffère des individus sains et entre SII-D et SII-C

INTERVENTIONS NUTRITIONNELLES

Dans un premier temps, on révisera :

  • la quantité de liquides et d'aliments lors des repas
  • les lipides (teneur et types)
  • les habitudes qui favorisent l'aérophagie (air dans le tractus digestif)
  • la consommation de caféine, de tabac et d'alcool afin de ne pas stimuler à outrance le péristaltisme (contractions musculaires responsables du transit intestinal)
  • la teneur en fibres alimentaires
  • la présence ou non d'une intolérance au lactose

Cependant, il arrive que la présence d'un SII requiert l'adoption d'une alimentation à faible teneur en FODMAP. L'accompagnement d'une nutritionniste est alors essentiel tout au long du protocole en trois (3) étapes qui permet de déterminer la ou les catégories problématiques afin d'adapter par la suite l'alimentation et ainsi minimiser la douleur. Cette approche permet de soulager environ 70-75 % des individus en agissant sur les symptômes qui ont un impact négatif sur la vie quotidienne (ballonnements, crampes).

F = Fermentescibles (rapidement fermentés par les bactéries du côlon)
O = Oligosaccharides (fructanes et galacto-oligosaccharides)
D = Disaccharides (lactose)
M = Monosaccharides (fructose en excès du glucose)
A = And (et)
P = Polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol et isomalt)

Les probiotiques peuvent être tentés dans un troisième temps : de l'essai-erreur sera requis considérant la variabilité du microbiote, mais le soulagement n'est pas garanti.

Enfin, la pharmacologie peut également être requise (antispasmodiques) tout comme l'intervention d'un psychologue lorsque la qualité de vie est sérieusement détériorée et pour la gestion du stress.

 

ÉTAT DE LA RECHERCHE

Une revue systématique réalisée en 2015 a démontré que suivre un régime faible en FODMAP était efficace pour réduire la gravité des symptômes associés au SII, voire supérieur à un régime sans gluten.

Il y a actuellement de nombreuses pistes de recherches : serotonin SNPs, métabolisme des acides biliaires, psyllium vs régime à faible teneur en FODMAP, versions moins restrictives du régime à faible teneur en FODMAP, impact de l'hypnose sur le microbiote et métabolome, sensibilité à certains types d'antigènes alimentaires, etc.

 

Bref, la prise en charge de ce trouble fonctionnel bénéficie énormément de l'encadrement d'une nutritionniste-diététiste dans le long terme afin d'améliorer la qualité de vie au quotidien.

 

Livres suggérés
Syndrome du côlon irritable
Solution FODMAP pour en finir avec les maux de ventre
The IBS elimination diet and cookbook : the proven FODMAP plan for eating well and feeling great
The Low-FODMAP diet cookbook 

 

Apps pour FODMAP
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.monashuniversity.fodmap
https://itunes.apple.com/us/app/monash-university-low-fodmap/id586149216?mt=8

 

Sites fiables et produits
Mauxdeventre
Monash
Kate Scarlata
Barbara Bolen

Produits alimentaires divers
Pour sportifs : boisson SKRATCH

 

 

Sources
Didari T, Mozaffari S, Nikfar S, Abdollahi M. Effectiveness of probiotics in irritable bowel syndrome: Updated systematic review with meta-analysis. World J Gastroenterol 2015;21(10):3072-3084.

Fukodo S et coll.Evidence-based clinical practice guidelines for irritable bowel syndrome. J Gastroenterol 2015;50:11–30.

Gibson PR, Shepherd SL.Evidence-based management of functionalgastrointestinal symptoms : the FODMAP approach. J Gastroenterol & Hepatology 2010;25:252-258.

Lacy B, et coll. Bowel disorders. Gastroenterology 2016;150:1393-1407.

Rao SS, Yu S, Fedewa A. Systematic review: dietary fibre and FODMAP-restricted diet in the management of constipation and irritable bowel syndrome. Aliment Pharmacol Ther 2015;41(12):1256-1270.

Image: http://p6.storage.canalblog.com/60/79/173774/81603059_p.jpg

Montréal et les environs 514-990-7128
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple