Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Retour aux chroniques

CIEL, DES INSECTES DANS MON ASSIETTE!

par Élizabeth Raymond, Nutritionniste-Diététiste

CIEL, DES INSECTES DANS MON ASSIETTE! Imprimer cette page

Consommer des insectes (entomophagie) est une pratique qui gagne en popularité.  Toutefois, au-delà de faire « tendance », devrait-on en consommer? 

 

 

Je vous propose quelques pistes de réflexion afin de vous faire une tête sur le consommation d’insectes :

Sources de protéines complètes En effet, on retrouve autant de protéines dans 20 g d’insectes cuits (ex: une dizaine de criquets) que dans 110 g de viande rouge. 

Gras favorables Les insectes contiennent des acides gras oméga-3. La grande majorité des espèces d’insectes comestibles ont un niveau d’oméga-3 comparable à celui du poisson. 

Vitamines, minéraux et antioxydants Les insectes fournissent du fer, du magnésium, du phosphore, du sélénium (puissant antioxydant), du zinc et certaines vitamines du groupe B (B2, B5 et B9). Ils sont donc riches en nutriments qui aident au bon fonctionnement du corps et du métabolisme.  

Faible densité énergétique Comparativement à la viande rouge qui procure environ 285 calories par portion, une portion d’insectes fournit 96 calories. C’est presque 3 fois moins que la viande rouge! 

Écoresponsable La production d’insectes comestibles pollue 10 à 100 fois moins que du bétail en plus de nécessiter de 2 à 6 fois moins de nourriture
pour un même nombre de protéines par portion. Ceci a un énorme impact environnemental ! 



En passant, contrairement à la croyance populaire, manger des insectes ne signifie pas obligatoirement de les consommer entiers ! En fait, plusieurs compagnies québécoises utilisent plutôt la farine de grillons lors de la fabrication de leurs produits alimentaires. Par exemple, on en retrouve des barres protéinées et des craquelins à base de cette farine. Pour ceux qui veulent sortir davantage de leur zone de confort, il est possible d’obtenir des insectes entiers (site web Entomo Farms, épiceries LOCO) pour les intégrer dans nos assiettes, en salade, par exemple !
 

Les insectes contiennent sensiblement les mêmes allergènes que ceux retrouvés dans les crustacés et les fruits de mer. Considérant le risque d’une allergie croisée, il est déconseillé aux individus allergiques aux crustacés et fruits de mer de consommer des insectes. La recommandation de l’ANSES inclut même l’évitement si présence d’une allergie aux acariens. 

Maintenant que la lumière a été faite, la décision est dans votre filet !

 

En complément d’informations...
SOSCuisine
ICI Première Radio-Canada.ca: Les éclaireurs



Références
Dussault, M. (2017). Étude de faisabilité du déploiement de l’industrie des insectes destinés à la consommation humaine au Québec. Repéré à: https://savoirs.usherbrooke.ca/bitstream/handle/11143/10287/Dussault_Medhavi_MEnv_2017.pdf

Van Huis, A., Van Itterbeeck, J., Klunder, H., Mertens, E., Halloran, A., Muir, G., Vantomme, P., (2013). Edible insects, Future prospects for food and feed security. Food And Agriculture Organization of the United Nations. Repéré à: http://www.fao.org/docrep/018/i3253e/i3253e.pdf

http://www.entomoveproject.com/blog/2016/01/25/allergie-alimentaire-insectes-comestibles/

 

Crédit photo: Protégez-vous

Montréal et les environs 514-990-7128
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple