Logo NutriSimple Votre Nutrionniste Partenaire Santé
Retour aux chroniques

Notre nutritionniste-diététiste vous présente 8 mythes tenaces passés à la loupe

Elisabeth Cerqueira Nutritionniste-Diététiste Présidente de NutriSimple par Elisabeth Cerqueira, Nutritionniste-Diététiste Présidente de NutriSimple

Notre nutritionniste-diététiste vous présente 8 mythes tenaces passés à la loupe Imprimer cette page

Notre nutritionniste-diététiste passe 8 mythes tenaces à la loupe.

Amusez-vous à tester vos connaissances !


1- Le jus de cornichon aide à se remettre de la gueule de bois. Mythe ou réalité?

Mythe
Bien que les Russes et les Polonais aient la réputation de buveurs solides, leur truc de boire une gorgée de jus de cornichons le lendemain d'une cuite n'est pas scientifiquement prouvé, bien qu'un peu fondé....Il faut comprendre que l'alcool est perçu comme une toxine par le foie et que celui-ci veut l'éliminer en le métabolisant en des composés moins nocifs. Il faut environ une heure pour que l’alcool ingurgité au cours d'un repas se retrouve dans le sang, mais que la moitié de ce temps si vous êtes à jeun. L'élimination est malheureusement beaucoup plus lente....

Toutefois, la sensation de gueule de bois relève en réalité de la déshydratation : prévoir 4 verres d'eau pour compenser les effets de 1 verre d'alcool. Surtout, boire avant de se coucher pour éviter un réveil douloureux.
Les boissons comme le Gatorade contiennent des glucides et des sels minéraux pour réhydrater, un peu comme le jus de cornichon....

En savoir plus:
http://www.dominicarpin.ca/lendemain-de-veille-1680.html
http://www.canalvie.com/sante/articles/comment-se-remettre-d-un-lendemain-de-veille-1619/
http://www.extenso.org/article/le-cafe-aide-a-degriser/

2- Le vinaigre de cidre exerce un effet coupe-faim aidant à la perte de poids. Mythe ou réalité?

Mythe
On a attribué de nombreux bienfaits pour la santé au vinaigre. Certaines des allégations s'avèrent non fondées. Ses adeptes attribuent à la pectine du vinaigre de cidre un effet d'augmentation de la satiété. Toutefois, la plupart des études citées impliquent de petites cohortes. De plus, il ne faudrait pas oublier que le vinaigre est acide : corrosif pour l'émail des dents si non dilué dans un liquide avant d'être consommé. Une utilisation à long terme pourrait abaisser les niveaux de potassium, une situation préoccupante pour certaines personnes.

3- L' odeur des aliments modifie la manière dont nous percevons leur saveur. Mythe ou réalité?

Mythe
La perception du goût est un phénomène complexe qui intègre plusieurs sensations que nous ressentons en mangeant. Ainsi, de nombreux récepteurs sont mis à contribution, notamment ceux impliqués dans la perception visuelle de l’aliment, l’odeur perçue par le nez, la saveur détectée par la langue et l’arôme libéré en mastiquant. Donc, l'odeur fait partie d'une chaîne de réactions coordonnées qui aboutit à la perception de la saveur.

En savoir plus:
Quand les arômes nous mènent par le bout du nez (document PDF)

4- Ajouter du sel dans l'eau de cuisson des pâtes accélère l'ébullition. Mythe ou réalité?

Mythe
Le sel augmente la température d'ébullition de l'eau et on recommande de saler l'eau de cuisson des pâtes. Les fabricants européens proposent la règle « dix, cent, mille », soit 10 ml pour 100 g de pâtes dans 1000 ml d'eau. Or, la température d'ébullition de l'eau augmente d'à peine 0.2 °C après l'ajout de cette quantité de sel, une différence minime qui n’influe ni sur le temps de mise en ébullition ni sur le temps de cuisson. On sale donc l'eau de cuisson des pâtes essentiellement pour donner du goût.

En savoir plus:
http://www.ricardocuisine.com/rubriques-et-conseils/chimie-alimentaire/319-histoires-de-sel

5- Le jus de canneberge guérit les infections urinaires. Mythe ou réalité?

Mythe et réalité
Les canneberges contiennent deux composés particuliers, la proanthocyanidine et l’acide quinique, des agents antibactériens aideraient qui préviendraient l’adhésion des bactéries sur les parois de la vessie. La bactérie E. coli est l'agent causal dans 85 % à 95 % des infections urinaires. Selon une étude dans The Cochrane Library, la consommation de jus de canneberges durant 12 mois pourrait réduire l’incidence d’infections urinaires chez la femme. Une meta-analyse publiée en 2008 révèle que le taux de récidive diminuerait de 35 % sur 1 an chez les plus jeunes femmes. Le jus de canneberge pouvait être efficace pour la prévention des infections urinaires chez les femmes à risque. La quantité recommandée n'est pas négligeable : 250 et 500 ml par jour. La science n'est toutefois pas si simple : l'étude de Barbosa-Cesnik et ses collaborateurs où des femmes ont bu 500 ml de jus de canneberges ou de jus placebo a montré un taux plus élevé de récidives d’infections urinaires (20 % contre 14 %), mais ce taux de récidive était moindre que celui attendu.
En résumé, pour prévenir les infections urinaires, il est importe de boire des liquides : pas seulement du jus de canneberges, mais également de l'eau, 6 et 8 verres d'eau par jour!

En savoir plus:
Les canneberges pour prévenir et traiter les infections urinaires
Infections urinaires, efficacité du jus de canneberge mise en doute

6- Plus de la moitié de la population mondiale serait incapable de digérer le lait. Mythe ou réalité?

Mythe et réalité
Le lactose est métabolisé par une enzyme, la lactose. L'intolérance primaire liée à une mutation génétique au sein de certaines populations (ex.: Asie, Afrique) touche effectivement 70-80 % de la population mondiale; au Canada, il n'y a toutefois que 6 % de la population ayant cette mutation génétique et 15 % à l'échelle de l' Amérique du Nord.

En savoir plus:
Intolérance au lactose



7- La consommation de soya diminuerait la testostérone. Mythe ou réalité?

Mythe
Le soya est de plus en plus présent au menu en Amérique du Nord. Or, le soya contient des isoflavones, des oestrogènes végétaux pouvant se lier sur les récepteurs des hormones humaines. De nombreux individus se sont mis à craindre que les isoflavones abaissent le taux de testostérone chez les hommes avec les conséquences que l'on imagine (ex.: baisse de libido, impuissance). Selon une méta-analyse parue en 2010 et regroupant de nombreuses études cliniques de qualité, la consommation de soya et/ou d’isoflavones n’a aucun impact sur le taux de testostérone et d’autres hormones sexuelles chez les hommes.

En savoir plus: 
http://www.extenso.org/article/manger-trop-de-soya-peut-diminuer-la-testosterone/

8- Les œufs sont mauvais pour le cholestérol sanguin. Mythe ou réalité?

Mythe et réalité
Chez les individus en bonne santé, le cholestérol provenant des aliments influence à peine sur le cholestérol sanguin et une consommation modérée d'oeufs sera donc sans effets nocifs sur le cholestérol sanguin et la santé cardiovasculaire. Toutefois, chez les individus souffrant d’hypercholestérolémie familiale ou de diabète, il faut surveiller la consommation de cholestérol alimentaire. Par conséquent, la consommation d’œufs se doit d'être restreinte.

Toutefois, les gras saturés et trans font augmenter de façon notable le cholestérol sanguin. Étant qu'un œuf de gros calibre contient moins de gras trans et saturés qu’un muffin commercial, le mythe est déboulonné pour les gens en santé…

En savoir plus: 
http://www.extenso.org/article/les-oeufs-sont-mauvais-pour-le-cholesterol-sanguin/

Montréal et les environs 514-990-7128
Sans Frais 1-877-427-6664

Changez votre vie en un seul clic!

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons afin de fixer un rendez-vous au moment qui vous convient le mieux.


Logo Spinner NutriSimple